• Initiatives

    Cycle de conférences : « Notre-Dame de Paris en chantiers »

    Ce cycle de conférences proposera une communication régulière sur le chantier de restauration de Notre-Dame de Paris et le chantier scientifique CNRS/Ministère de la Culture associé. Il visera à aborder la grande diversité des thématiques qui accompagnent sa restauration en impliquant des professionnels et spécialistes du patrimoine et des scientifiques de tous horizons directement impliqués sur le chantier. Les conférences s’intéresseront de manière croisée aux questions de conservation et de restauration dans une perspective historique et patrimoniale, et à l’apport de l’étude des matériaux (bois, pierre, métal, vitrail, mortiers, enduits, décors) et ses enseignements sur l’approvisionnement du chantier, les choix techniques et esthétiques des bâtisseurs et la chronologie du chantier. Les thématiques immatérielles, numériques et acoustiques (paysages sonores du passé), mais aussi émotions et réactions suscitées par l’incendie seront également abordées. Ce cycle de conférences vise à croiser ces regards en offrant à un large public un retour sur l’actualité des chantiers scientifique et de restauration, leurs interactions, et les recherches, réflexions et problématiques qu’ils suscitent.

     

    Responsable scientifique : Maxime L’Héritier

    Partenaires : Association Scientifiques de Notre-Dame, chantier scientifique CNRS/MC Notre-Dame, INHA, INP

     

    Les conférences se tiendront à l’INHA le jeudi de 17h30 à 19h (sauf la séance du 8 décembre de 18h30 à 20h) en salle Vasari ou salle Walter Benjamin

     

    Programme 2022/2023

     

    Jeudi 17 novembre 2022 (salle Benjamin) : Matthieu Lours, L’aménagement de Notre-Dame de Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles. La « paroisse de l’État et de la nation »

    Jeudi 8 décembre 2022 à 18h30 (salle Vasari) : Marie-Hélène Didier, La restauration des tableaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris, un défi par son ampleur

    Jeudi 12 janvier 2023 (salle Vasari) : Jean-Yves Hunot, Olivier Girardclos, Clara Penegos, Magali Toriti, Michel Lemoine, Benoit Brossier, Alexa Dufraisse, Premiers apports de l’étude des restes carbonisés à la connaissance des charpentes de Notre-Dame de Paris

    Jeudi 23 mars 2023 (salle Vasari) : Lindsay Cook, Encadrer Notre-Dame : Réponses artistiques à la cathédrale de Paris aux États-Unis

    Jeudi 6 avril 2023 (salle Benjamin) : Santiago Hardy, Jean-Christophe Monferran, Delphine Syvilay et Claudie Voisenat, Explorations glyptographiques. Passions et émotions d’un chantier d’exception (titre provisoire)

    Jeudi 11 mai 2023 (salle Vasari) : Stephan Albrecht, Les portails occidentaux de Notre-Dame. Nouvelles considérations sur la chronologie

    Photographies gigascope

    Mise à disposition de photographies ultra haute-définition (gigascope) par Cyril Preiss

    http://www.gigascope.net/vitraux-des-chapelles-notre-dame-de-paris/
    http://www.gigascope.net/rosace-sud/

    Service interministériel des Archives de France (SIAF)

    Après l’incendie de Notre-Dame, le Service interministériel des Archives de France (SIAF) a élaboré des guides thématiques sur la cathédrale recensant les sources archivistiques disponibles :

    1/ Notre-Dame de Paris, un joyau architectural

    2/Notre-Dame, l’église des Parisiens et des Rois Très Chrétiens

    Deux autres guides sont en préparation : Le parvis de Notre-Dame, un lieu de vie et Notre-Dame, l’église de la nation.

    Archives

    Mise à disposition des chercheurs de l'association des manuscrits et archives anciennes de Notre-Dame par Charlotte Denoël conservatrice à la BNF

    Exposition des photographies de Notre-Dame de la Conway Library au Courtauld Institute

    Lindy Grant (Professor of Medieval History at the University of Reading and former Medieval Curator in the Conway Library at the Courtauld Institute (until 2006)) et ​Tom Nickson (Senior Lecture in the History of Medieval Architecture at the Courtauld Institute) ont monté une exposition en ligne des photographies de Notre-Dame de la Conway Library au Courtauld Institute of Art. Ces photographies comprennent des clichés du XIXe siècle réalisés lors des restaurations de Viollet-le-Duc. Y ont été ajoutées des gravures réalisées par des artistes britanniques montrant la cathédrale avant les restaurations du XIXe siècle. Des photographies prises par un touriste britannique vers 1911 et par le célèbre photographe d'architecture A.F. Kersting dans le troisième quart du XXe siècle révèlent également la figure de la cathédrale dans son environnement urbain. Sont enfin présentées des photographies issues de la Macmillan Collection ayant enregistré les dommages au monuments liés à la guerre à la fin de la seconde guerre mondiale.

    Cliquez ici pour accéder à l'exposition en ligne.

    Un projet sur les restes de la charpente de Notre Dame est en cours de montage

    Un consortium de chercheurs a été réuni, sur l'initiative du CNRS, composé de dendrochronologues, dendro-archéologues et anthracologues issus de différentes institutions : CNRS, MNHN, INRA, INRAP pour évaluer la possibilité d'une étude fine des restes de la charpente .
    La seule étude dendrochronologique réalisée sur la charpente de Notre Dame avant l’incendie a été réalisée par George Lambert et Virginie Chevrier du laboratoire de Chrono-Environnement (CNRS Univ Franche-Comté) à Besançon dans les années 1990, avec l'aide de Vincent Bernard et Patrick Hoffsummer qui ont participé aux prélèvements.
    Cette première et unique étude indique que la quasi totalité de la charpente date du XIIIe siècle. Par ailleurs, les bois n’étaient pas âgés de 300 ans comme on l'entend sur les ondes mais de 100-120 ans.

    Pour plus d'informations sur la charpente de Notre-Dame, consultez les fiches et articles rédigés à ce propos.

    Accès rapide au lignes de lumière du Synchrotron Soleil

    Suite à la catastrophe qui a touché la cathédrale Notre Dame de Paris, le Synchrotron SOLEIL a décidé de mettre ses compétences à la disposition de tous les projets de recherche liés à la reconstruction de cet édifice emblématique par l’intermédiaire des moyens humains et matériels dont il dispose.
    La spécificité de SOLEIL pourrait se trouver en particulier dans les études in situ (sous contrainte, en température, sous atmosphère agressive …) et permettrait de comprendre par exemple le vieillissement des matériaux lié à la pollution atmosphérique, les effets des agressions environnementales ou biologiques (champignons, bactéries ... ).
    Parmi les matériaux potentiellement concernés, SOLEIL a une grande expertise dans l'étude des métaux, des céramiques, du bois, des matériaux composites, sans que cette liste soit exhaustive, et de leur durabilité sous forte sollicitation.
    Cette action sera concertée avec l'ensemble des grands laboratoires régionaux et nationaux du domaine, les institutions comme la Fondation des Sciences du Patrimoine, avec laquelle le Synchrotron SOLEIL a récemment lié un partenariat, ou le réseau du Domaine d'Intérêt Majeur "Matériaux Anciens et Patrimoniaux" soutenu par la Région Île de France dont il est membre.
    Afin de permettre un accès facilité au synchrotron, les projets pourront bénéficier prioritairement du temps d'accès rapide (5% du temps attribué aux comités de programme) après validation par la Direction Scientifique, par le service sécurité de SOLEIL et par les responsables de lignes de lumière concernées pour leur faisabilité.
     
    Contacts : amina.taleb@synchrotron-soleil.fr, andrew.thompson@synchrotron-soleil.fr, jean-paul.itie@synchrotron-soleil.fr
    Pour soumettre un projet en accès rapide :
    https://sun.synchrotron-soleil.fr/sunset/bridge/sunset/
    (Sélectionner "rapid access" au moment de la soumission)